• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Aviculture > Vers des élevages de volailles plus grands et plus spécialisés
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Aviculture - 24-10-2014 - Antoine Humeau

Vers des élevages de volailles plus grands et plus spécialisés

EVENEMENT / Elevages de volailles

Des ateliers plus grands, plus mécanisés et plus spécialisés. Voilà ce que souhaite la filière avicole pour demain, afin de gagner en compétitivité. Elle souhaite aussi un recentrage de la consommation hexagonale vers les produits français, tout en restant évasive sur le poulet export.

Écran de contrôle dans un bâtiment avicole. La filière volaille veut des bâtiments plus automatisés et plus grands pour des élevages plus spécialisés.

Écran de contrôle dans un bâtiment avicole. La filière volaille veut des bâtiments plus automatisés et plus grands pour des élevages plus spécialisés.


Faudra-t-il abandonner le poulet export pour se concentrer sur le standard et le label ? Rien de moins sûr. “Nous souhaitons que le grand export continue, il en va de l'avenir des autres filières”, argumente Jean-Yves Guérot, membre de la section avicole de la FRSEA des Pays-de-la-Loire et aviculteur en Mayenne. Car “si l'export explose, il y aura des retombées sur le label, n'oublions pas que le Grand export, c'est encore 1,2  million de mètres carrés de bâtiments, si cela tombe, ce sera la bérézina complète. Pour l'instant, il faut donc garder un volume conséquent, et peut-être que d'ici cinq ans on pourra se désengager gentiment”.

Le syndicat agricole majoritaire a une autre ambition : développer la consommation française de volaille produite dans l'hexagone : “44 % du poulet en France est importé, et 83 % en restauration collective”, se lamente l'éleveur. Alors la profession interpelle désormais les décideurs politiques afin que les cantines s'approvisionnent en volaille locale. “Dans la restauration collective, la production française reprend un peu de place, se réjouit Gilles Le Pottier, délégué général du Comité interprofessionnel de la dinde française (Cidef). Comme la restauration collective représente un tiers du total, même si on ne grignote que 4 ou 5 %, cela fait du volume.”


Mécanisation, spécialisation, agrandissement


Côté production, les ambitions affichées sont claires : “Il faut dépoussiérer les choses.” Moderniser l'élevage avicole, donc. Les comités interprofessionnels de la dinde, du poulet de chair et du canard à rôtir (1) se félicitent “d'une réelle tendance à l'amélioration du parc de bâtiment depuis cinq ans grâce à l'effort de rénovation entreprise par l'amont des filières”. Mais la dynamique des constructions neuves reste faible (1,8 %), déplorent les interprofessions, qui “tirent la sonnette d'alarme sur la compétitivité de la filière avicole”. Alors l'effort doit être poursuivi, “de grosses rénovations doivent être faites, à hauteur de 50 % d'un bâtiment neuf, même plus”, avance Jean-Yves Guérot. Les bâtiments de demain doivent être plus automatisés, car “la mécanisation de certaines tâches est incontournable”pour gagner en efficacité et compétitivité, estiment les comités interprofessionnels. C'est le cas du ramassage des volailles, par exemple, dont la mécanisation est amenée à se généraliser.


“Communiquer positivement”


Le gain de compétitivité passera aussi par un agrandissement des structures, selon la Confédération française de l'aviculture (branche volaille de la FNSEA) qui évalue la taille acceptable “autour de 4 500 à 5 000 m 2. Ces élevages plus grands pour produire à moindre coût, devront aussi être plus spécialisés. “Aujourd'hui, l'aviculture c'est toujours complémentaire, il faut installer des jeunes qui seront des aviculteurs”, appuie Jean-Yves Guérot. La modernité des bâtiments devrait être un atout pour les attirer”, se dit-il, avant d'ajouter : “Il faut aussi communiquer positivement, plutôt que se morfondre tout le temps”


Antoine Humeau




(1) Cidef, Cicar et CIPC


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services