• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Le Crédit agricole recrute 42 conseillers agricoles
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 12-09-2014

Le Crédit agricole recrute 42 conseillers agricoles

EMPLOI

Quinze minutes pour convaincre, ou du moins, faire bonne impression. Lors du 4e job dating organisé par l'Apecita au Space (200 entretiens en 2013), les entreprises vont venir chercher leurs futurs techniciens, managers ou conseillers. Après ce premier rendez-vous, un entretien d'embauche peut être programmé, ou le CV de la personne peut être retenu par une entreprise pour de futures incorporations. Ce qui intéresse notamment, c'est l'immédiateté des contacts, mais aussi la variété de profils rencontrés, dont certains, que les employeurs ne recherchaient pas forcément, créent
la “bonne surprise”.

En recherche de nouveaux profils

Parmi les groupes qui présentent une large offre de postes (et qui tiennent à le faire savoir), le Crédit agricole. Il propose 42 postes de conseillers en agriculture, pour tout le Grand-Ouest (1). Certains sont à pourvoir tout de suite. Il ne s'agit pas seulement de pallier les départs, insiste la banque verte, mais plutôt d'apporter “du sang neuf et de nouveaux profils” dans ses services. “Avant, les gens étaient surtout formés en interne. Beaucoup étaient issus du monde agricole. Désormais, on veut ouvrir ces services à de nouveaux profils, à des personnes d'abord spécialisées dans la banque ou les assurances, par exemple, mais capables de gérer plus rapidement qu'avant un portefeuille d'une centaine d'exploitations.” Une expérience est souhaitée, avec un niveau Bac +4 ou Bac +5.

Il s'agit aussi “d'anticiper” les attentes nouvelles ou à venir des clients. “Du fait de l'évolution de l'agriculture, il y a de moins en moins d'exploitations. Mais le nombre de conseillers est maintenu. Le métier a changé, ils doivent répondre à une plus grande diversité de thématiques : économie, fiscalité, assurances, approche humaine de la gestion d'entreprise. Des conseillers se spécialisent dans certains domaines nouveaux, et deviennent nos “experts”. Car il ne s'agit plus seulement d'avoir des connaissances bancaires, mais de pouvoir accompagner les projets des agriculteurs sur la globalité de l'exploitation. La taille des structures n'est plus la même qu'il y a 20 ans, les productions pas forcément non plus : le conseiller en agriculture doit aussi avoir des connaissances techniques et juridiques sur la production d'énergies, sur la méthanisation. Tout en sachant répondre aux questions sur l'après-quotas laitiers ou sur la transmission d'exploitation.”

Un “parcours d'initiation” pour comprendre le fonctionnement des caisses et mieux appréhender “le terrain” reste obligatoire pour tout nouvel arrivant au Crédit agricole.

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services