• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Investir demain : les voyants sont 
au vert
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 05-09-2014 - Rémi Hagel

Investir demain : les voyants sont 
au vert

EVENEMENT / Investir demain

Avant la fin des quotas, le monde agricole investit. 2014 marque une année de transition et d’attente, vers un 2015 plus prometteur. Quelques indications pour décrypter les tendances.

Les ventes de tracteurs ont chuté en ce début d’année. Mais cela survient après des années fastes.

Les ventes de tracteurs ont chuté en ce début d’année. Mais cela survient après des années fastes.


"En agriculture, et surtout en élevage, 2013 a été une année très favorable, avec une progression des crédits très importante, de 26 %”, constatait en mars Guy Guilaumé, président mayennais du Crédit agricole. Mais parallèlement, Cogedis enregistrait une baisse de 6 % des EBE. Légère baisse constatée aussi au CER France. La cause principale ? Le coût des matières premières.

Quelques mois ont passé. Au Crédit agricole de Normandie, jamais les prêts pour du matériel n’ont été aussi peu élevés qu’au premier semestre 2014. Les immatriculations en Pays-de-la-Loire ont chuté. Sur un an, c’est une baisse de 15 %, mais de 30 % depuis le début de l’année.


Il faut dire que “2013 a été une année très forte en investissements. Aujourd’hui, on sent un ralentissement”,précise Jean-Paul Forveille, du Crédit mutuel.”Cela peut s’expliquer par une conjoncture moins bonne pour les viandes et le végétal. Par ailleurs, la DFI qui pouvait inciter à investir a disparu”. “Les trésoreries restent tendues” assure Philippe Angot, de la BPO Mayenne.


Ces observateurs insistent sur la diversité des productions, et des agriculteurs. En lait, les attitudes sont contrastées (lire ci-contre). “Le hors-sol investit moins. Déjà, il y a eu les mises aux normes Bien-être des truies et poules pondeuses, il y a deux ans. Et en porc, ils vivent des années difficiles, avec le prix des céréales élevé, et c’est compliqué avec la réglementation environnementale” pointe Jean-Marie Séronie, de CER France. “On voit des investissements dans le photovoltaïque et la méthanisation”.


Confiance en l’avenir


Raphaël Lucchesi partage ces constats. Président du Sedima, syndicat des concessionnaires agricoles, et dirigeant d’une entreprise d’équipement d’élevage près de Laval (Concept Elevage), il distingue deux contextes : une baisse des immatriculations de tracteurs, “de l’ordre de 10 à 25 %” cette année, et à l’inverse, “un mieux”en élevage laitier.


Plusieurs indicateurs donnent à penser que 2015 sera meilleure. “Avec la baisse du prix des céréales, on peut s’attendre à ce que les coûts de production fléchissent” avance Jean-Paul Forveille. “L’année va être bonne pour les cultures, les fourrages, il y a de l’herbe, le prix du lait se tient…” voit Philippe Angot. Toutefois, ces temps-ci, l’embargo russe sème le trouble.


Pour Jean-Paul Forveille, “comme on a eu des investissements soutenus depuis quelques années, on se retrouve avec un parc matériel de très bonne qualité. C’est rassurant pour l’avenir. Cette situation n’est pas toujours vraie dans l’industrie française. Globalement, l’agriculture est un marché qui va plutôt bien. Un indicateur intéressant est qu’on ne constate pas de dégradation de trésorerie. Les ratios de risque se tiennent”.

“Si on compare au secteur des artisans, commerçants, on a beaucoup d’activité !” assure la BPO. Guy Lemercier, de Cogedis, rappelle : “On a tendance à oublier qu’il s’agit d’une industrie lourde, avec un cycle long, contrairement à d’autres secteurs, comme le bâtiment. Les filières ont une lecture positive de l’avenir. Investir, c’est affirmer sa confiance en l’avenir.” En fait, ce n’est pas parce que le contexte est médiocre que les agriculteurs n’investissent pas. Ce sont deux choses différentes. Du court terme contre du long terme.


Rémi Hagel




Signaler un abus

Catégories : Matériel

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services