• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > “On vient de se fâcher avec celui qui fait chauffer la gamelle”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 22-08-2014

“On vient de se fâcher avec celui qui fait chauffer la gamelle”

Thierry Milon, Arboriculteur à Flée (72), exploite deux hectares de pommiers. Il s’inquiète des conséquences de l’embargo russe sur les petits producteurs agricoles.

Qui sont vos clients? 
L’intégralité de ma production est écoulée sur six marchés sarthois et tourangeaux. Je travaille en famille depuis mon installation en 1992 

Qu’allez vous faire face à cet embargo? 
Tous les gros producteurs sarthois qui exportaient jusqu’à présent en Russie vont devoir vendre rapidement leurs stocks et à bas prix. Mes pommes artisanales vont être concurrencées par ces pommes industrielles. Je n’ai pas les moyens de brader trois camions pour fournir le marché de Rungis ! 

Quelles seront les conséquences de l’embargo? 
Elles seront dramatiques pour les petits producteurs qui subiront la double peine. Trop petits pour pouvoir bénéficier des subventions européennes et pas suffisamment armés pour lutter contre la baisse des prix qui va s’imposer d’ici quelques semaines. J’y verrais sans doute plus clair en septembre-octobre avec les premières ventes. Mais ce qui m’inquiète, ce sont les conséquences à long terme de l’embargo. 

Pourra-t-on revenir sur le marché Russe? 
On vient de se fâcher avec un partenaire commercial majeur. Je t’achète du gaz, tu m’achètes des produits agricoles. C’est un peu ça le deal. Vous croyez vraiment qu’une fois que la Russie aura goûté au Brésil elle reviendra vers la France ? Ce marché est définitivement perdu. D’autant plus que les coûts de production brésiliens sont imbattables. On ne pourra jamais s’aligner. On vient de se fâcher avec celui qui fait chauffer la gamelle. 

Que deviennent vos projets d’avenir? 
Pour moi, c’est la fin des projets d’avenir. Et je veillais déjà à restreindre mes investissements. Avec l’embargo, je vais même tout geler car mon avenir est incertain. En bloquant mes investissements, j’impacte toute la chaîne de fournisseurs avec qui j’avais l’habitude de travailler. 
Signaler un abus

Catégories : Diversification

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services