• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > A Château-Gontier, le retour
 des trains de marchandises
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 08-08-2014

A Château-Gontier, le retour
 des trains de marchandises

La gare de Château-Gontier (Mayenne) n’accueille plus de voyageurs. Mais depuis un an, chaque jour, on y charge et décharge un train et des camions. Les entreprises locales envoient leurs produits dans le sud de la France.

Depuis avril 2013, Château-Gontier utilise la voie de chemin de fer qui la relie à Sablé, pour envoyer des trains de marchandises à l’autre bout de la France : à Lyon (Vénissieux) et Marseille (Miramas). Cette activité de fret, dont la gestion a été confiée aux transports Breger, est assurée par CombiWest (et non la SNCF). Avant, seul le groupe Maisonneuve (matériau de sidérurgie) utilisait la ligne. “J’étais convaincu qu’on pouvait réinventer un nouveau schéma de transport longue distance, pour peu qu’il possède la souplesse de la route” lâche Philippe Henry, maire de Château-Gontier, et président de la communauté de communes. Il s’agit d’affrêter un train avec plusieurs clients, et non un seul, comme le propose la SNCF. En 2007, les transports Breger ont lancé cette idée. En 2009, Séché environnement a repris le parc des alcools à Longuefuye, et s’est montré intéressé pour s’associer au projet. Travaillant déjà avec CombiWest à Rennes, c’est lui qui a mise en relation l’opérateur et la collectivité...


Ainsi, aujourd’hui, chaque jour, arrive un train de 800 tonnes roulantes, et repart un train de 650-700 tonnes. Environ la moitié sont des produits de consommation (des produits agricoles transformés). Par exemple, Lactalis affrète une caisse chaque jour. Si Breger en est à l’origine, cette plateforme “est ouverte à tous les opérateurs logistiques du département”, précise Philippe Henry. D’autres transporteurs de l’agglomération lavalloise l’utilisent (Coué, Cargomatic, etc.).


Plus 30% en six mois

Pour le moment, il ne transporte pas de matières premières agricoles. Ici, “tout est envisageable à l’avenir. On réfléchit à accroître l’activité” précise Jean-François Duchêne, en charge du dossier chez Breger. La progression est déjà impressionnante : plus de 30% en six mois, et les conséquences sur l’activité du secteur se font sentir. “Depuis qu’il y a ce train, certaines entreprises de l’agglomération ont accru leur surface logistique. Le groupe V&B (en plein développement) va utiliser le rail” annonce le maire. “Nous n’avons pas de gare, ni d’autoroute ou d’aéroport. Pour nous, cette plateforme est un outil de différenciation pour attirer les entreprises.”

Ici, l’utilisation quotidienne de la voie justifie la pertinence de la garder active. Dans les semaines prochaines, RFF va d’ailleurs entamer des travaux sur les voies.


Pour en savoir plus : www.chateaugontier.fr/index.php?page=200

Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services