• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > “On croit en iVache, notre plate-forme de suivi d’élevages bovins”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 25-07-2014 - Christian Evon

“On croit en iVache, notre plate-forme de suivi d’élevages bovins”

NOUVELLES TECHNOLOGIES

Un vétérinaire, Régis Rupert, et un éleveur laitier, Vincent Guitton ont imaginé un outil collaboratif pour partager et accéder aux données dont ils ont besoin pour piloter leur activité. Netapsys, société d'ingénierie informatique, les a aidés à le développer.

“Les éleveurs bovins ne sont pas maîtres de leurs données et celles qui leur permettraient de mieux piloter leur exploitation sont très cloisonnées et peu accessibles”expliquent Régis Rupert et Vincent Guitton.

“Les éleveurs bovins ne sont pas maîtres de leurs données et celles qui leur permettraient de mieux piloter leur exploitation sont très cloisonnées et peu accessibles”expliquent Régis Rupert et Vincent Guitton.


"On démarre en ce moment. Les gens parlent d'iVache : il faut maintenant faire connaître l'outil pour qu'il se développe. Nous sommes très confiants.” L'un est vétérinaire (Régis Rupert) et l'autre éleveur (Vincent Guitton). Tous deux exercent dans le sud du Maine-et-Loire. Le premier a été praticien libéral pendant onze ans en secteur rural, dont huit ans sur Chemillé. Vincent Guitton, éleveur laitier à Jallais (Maine-et-Loire), a fait partie de sa clientèle.


“L'approche en élevage bovin est multifactorielle : performances, reproduction, alimentation, santé et sanitaire. Chaque intervenant a développé son système informatique et c'est à l'éleveur de s'y adapter” explique Régis Rupert. Les deux professionnels partagent pas mal de choses sur la vision de leurs métiers respectifs et l'avenir de l'élevage bovin. “Vincent a une approche différente, avec beaucoup d'initiatives personnelles et un grand sens des responsabilités” explique Régis.


Tableau de bord hebdomadaire


Le point de départ du projet iVache remonte à 2011. “Il a fallu écrire les choses, faire la maquette et synthétiser ce qu'on voulait faire. Bref, imaginer le projet” explique l'éleveur. La rencontre avec Netapsys est décisive et la préfiguration d'iVache naît en réunissant trois compétences : l'éleveur, le vétérinaire et l'informaticien.

Fin 2013, une phase de test est lancée auprès d'éleveurs ligériens, laitiers et allaitants, avant le lancement à l'échelle nationale cet été. L'outil, très fonctionnel et intuitif, est conçu pour tous les élevages.

iVache enregistre tous les mouvements d'animaux et déclarations de naissances. Tout peut y être consigné : pedigree des animaux, échographies, interventions diverses, etc. L'éleveur dispose d'une liste d'alertes qui lui indique les tâches à accomplir.


“On ne se refuse aucune collaboration comme par exemple avec des nutritionnistes, intéressés pour suivre les élevages à distance” complète Régis Rupert. Autre axe de travail, le parage. “C'est souvent le parent pauvre en élevage : 30 % des animaux sont réformés à cause des pattes”, enchaîne Vincent Guitton. “Là aussi, un partenariat est possible.”


20 €/mois plus un complément par vache


Que ce soit pour la reproduction, l'alimentation ou le sanitaire, iVache aide l'éleveur à prendre des décisions en lui fournissant des informations réactualisées en temps réel. “Souvent, la situation de l'élevage peut se dégrader sans qu'il s'en rende compte” précise Régis Rupert. “Avec la plate-forme, il pourra se situer par rapport à la moyenne de l'ensemble des éleveurs d'un même groupe et agir en toute connaissance de cause.” Vincent Guitton enchaîne : “iVache servira aussi de prévisionnel des livraisons de lait pour les laiteries en fonction de la situation du troupeau : déclarations de vêlages, IA, lactations, renouvellement...”.


“iVache doit apporter des solutions que l'éleveur n'imaginait même pas possibles”, concluent les deux concepteurs. “Les sauvegardes se font automatiquement, lui n'a pas de mises à jour à faire. Il n'y a pas d'engagement car on fonctionne par abonnement.” Le tarif est de 20 €/mois plus 0,25 €/vache laitière de plus de 24 mois et 0,20 €/vache allaitante de plus de 30 mois.


“L'approche en élevage bovin est multifactorielle : performances, reproduction, alimentation, santé et sanitaire. Chaque intervenant a développé son système informatique et c'est à l'éleveur de s'y adapter” explique Régis Rupert. Les deux professionnels partagent pas mal de choses sur la vision de leurs métiers respectifs et l'avenir de l'élevage bovin. “Vincent a une approche différente, avec beaucoup d'initiatives personnelles et un grand sens des responsabilités” explique Régis.


Christian Evon


Pour en savoir plus

www.ivache.fr



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services