• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Denis Cheissoux : “Les énergies, le remplacement d’un emmerdement par un autre”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 11-07-2014 - Rémi Hagel

Denis Cheissoux : “Les énergies, le remplacement d’un emmerdement par un autre”

Denis Cheissoux est animateur de l’émission “CO2 mon amour”, sur France Inter. Il animait une table ronde sur la méthanisation, lors de Planète en Fête, en Mayenne.

Denis Cheissoux est animateur de l’émission “CO2 mon amour”, sur France Inter.

Denis Cheissoux est animateur de l’émission “CO2 mon amour”, sur France Inter.


"A la sortie de la Seconde Guerre mondiale, on a donné une carte bleue aux gens pour une consommation illimitée. Aujourd’hui, ça ne l’est plus. C’est passionnant. Les énergies renouvelables, c’est le remplacement d’un emmerdement par un autre. La question est de définir quelle est la priorité. Ce n’est pas évident, car qui détient l’énergie détient le pouvoir.” Planète en fête se tenait dans le Craonnais, dans le contexte tendu des projets de méthaniseurs. Des oppositions à ce genre de projet, “j’en vois partout. Il y a un moment où il faut savoir ce qu’on veut dans notre société” lâche l’animateur. “Il faut voir où placer le curseur entre l’intérêt particulier et l’intérêt général. Comment allier libre entreprise et intérêt général ? On le voit avec la ferme des mille vaches. Oui, c’est passionnant. Rien n’est parfait, mais il faut se demander quelle planète on va laisser à nos petits-enfants.”


Denis Cheissoux est la voix de la nature à la radio, avec son émission sur France Inter. Il n’apprécie pourtant pas les “Khmers verts” donneurs de leçon. “Dans mes émissions, je veille à ne pas faire peur. Et je le dis à mes amis écologistes : la peur n’est pas un programme. Le pessimisme est une lâcheté, c’est plus simple. En France, on est champion pour consommer des anxiolytiques. Si vous avez lu ou vu Le Nom de la rose, qui se passe à la fin du Moyen-Age, on parle de l’avènement de Satan sur Terre. On ne savait pas à l’époque qu’il y aurait la Renaissance après. Pour nous, c’est pareil : il y aura une Renaissance. Il y a des tas de possibles. En Mayenne, vous avez un des tissus associatifs les plus forts de France ! C’est formidable.”


On peut agir individuellement “Il faut expliquer aux gens qu’on peut réduire les consommations d’énergie de 25 % sans changer son confort personnel”. L’Etat aussi a un rôle : “En 13 ans, l’Etat a bâti 58 réacteurs nucléaires, pour l’équivalent de 150 milliards d’euros. Cela ne me choque pas, en tant que client Erdf, d’avoir une partie de ma facture qui va pour soutenir les énergies renouvelables”. Question de priorité.


Rémi Hagel




Signaler un abus

Catégories : Environnement Mayenne

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services