• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > Evolution : la fusion a été votée
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 30-05-2014 - Christian Evon

Evolution : la fusion a été votée

Génétique

Les deux présidents adjoints d'Evolution, Jacques Coquelin et Vincent Rétif, entourent le président de la nouvelle union de coopératives, Jean-Pierre Mourocq.

Les deux présidents adjoints d'Evolution, Jacques Coquelin et Vincent Rétif, entourent le président de la nouvelle union de coopératives, Jean-Pierre Mourocq.


Après une année entière d'activité de l'union de coopératives Evolution, les trois coop - Urcéo, Génoé et Amélis - ont approuvé la fusion en assemblée générale extraordinaire, mercredi à Rennes. Evolution est donc officiellement aujourd'hui le n° 1 français dans les métiers de la génétique bovine, le n° 2 européen et même le n° 7 mondial. L'entreprise s'étend sur le quart nord-ouest de la France. Elle rassemble 33 348 éleveurs, pratique chaque jour 12 500 actes de reproduction bovins et emploie 1 171 salariés (dont 120 dans les filiales).

Les critères de qualité reproduction marquent une progression sensible par rapport à la campagne 2012-2013 : 62,7 % en Normande et 55,4 % en Prim'Holstein. Evolution a réalisé en 2013, première année de plein exercice, 1 483 796 IAP bovines et 33 399 synchronisations de chaleurs. Près d'une IA sur trois est proposée aux adhérents en offre globale. En caprins, 32 438 IA ont été pratiquées chez 341 éleveurs.


Le boom du génotypage


Le génotypage a explosé l'an dernier (+ 77 % par rapport à 2012), avec 23 536 génotypages réalisés sur femelles pour un CA de 1,3 M. Leaders français en matière de génétique, les taureaux Evolution bénéficient d'un protocole de testage fiable et efficace. En race Prim'Holstein (79 % de l'activité races laitières), où le schéma est conduit en partenariat avec Midatest et UALC, 205 mâles sont entrés en station et 119 ont été mis en marché. Plus de 7 millions de doses bovines ont été produites sur quatre sites, dont près de 250 000 sexées. 12 750 embryons viables ont été collectés (moyenne : 5,6 embryons/collecte). Cette moyenne est de 5,9 pour les 270 femelles qui sont en permanence en stations de donneuses à Sucé-sur-Erdre (Loire-Atlantique) et Plounévézel (Finistère).


L'activité races à viande est beaucoup moins développée, Evolution conduisant des schémas en Charolaise, Parthenaise et Rouge des Prés. Les index des taureaux charolais et parthenais mis en marché sont en moyenne plus de 10 pts supérieurs à la moyenne raciale pour l'Ivmat et l'Isevr.


Cette nouvelle dimension économique permet à Evolution d'apporter à ses adhérents les bonnes solutions en matière de renouvellement et de reproduction et d'avoir accès à une offre commerciale de pointe. Grâce à Gen'France, le spécialiste de la vente à distance, les éleveurs français ont accès à une sélection des meilleurs taureaux des coopératives mondiales. En 2013, 108 664 doses bovines ont été vendues en France pour un CA de 1,9 M d'euros.


Christian Evon



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services