• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > “Le modèle allemand restera possible, tant que l’élevage ne sera pas rentable”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 09-05-2014 - Frédéric Gérard

“Le modèle allemand restera possible, tant que l’élevage ne sera pas rentable”

Michel Manoury est président de la section viande de la Coordination rurale, éleveur en Gaec près d’Alençon, propriétaire d’une unité de méthanisation.

Michel Manoury est président de la section viande de la Coordination rurale

Michel Manoury est président de la section viande de la Coordination rurale


Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, veut accélérer le plan de méthanisation français, l’EMAA. La Coordination rurale “accueille avec satisfaction les récentes déclarations de la ministre”… Mais rappelle quelques” principes nécessaires”.

“Exigez 80-90 % du projet”


Président de la section viande de la CR, Michel Manoury a installé un méthaniseur en 2010, avec ses frères. Il témoigne de la complexité de mener à bien un projet, encore aujourd’hui. “Il faut assouplir la réglementation ICPE qui soumet à autorisation l’incorporation de produits pourtant épandables directement, ouvia le compostage.” Assouplir aussi “l’interprétation française très stricte du règlement européen 1 069/2009, qui impose des suivis biologiques très complexes des digestats”. Enfin, il souligne “la complexité des montages financiers”. Précisant, le 25 mars, en Mayenne : “Aujourd’hui, les banques demandent d’office des hypothèques. Surtout quand il y a beaucoup d’apports extérieurs.”


Michel Manoury met aussi en garde pour les projets de groupe : “51 % des parts, ce n’est pas rentable. Exigez 80-90 % du projet.”

De plus, deux conditions, selon lui, détermineront une dimension “à taille “humaine”ou plutôt “agricole”,telle que Ségolène Royal le désire en vantant les “petites unités”. D’une part, “proposer des tarifs de rachat d’électricité supérieurs pour les petites unités, en veillant à ce que ces subventions ne soient intégralement captées par la filière, chambre d’Agriculture en tête”. D’autre part, “en redonnant du revenu aux éleveurs”. “Une possible déviance vers le modèle allemand existera, tant que l’élevage ne sera pas intrinsèquement rentable.”

A ces conditions, la méthanisation créera des emplois, en particulier pour l’élevage. “En moyenne annuelle, cela nécessite 1 h 30/jour.”Sur son Gaec, avec une puissance de 150 kW et 6 600 t d’intrants.


Frédéric Gérard


(1) Lire aussi en page  16.





Signaler un abus

Catégories : Energie syndicalisme

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services