• Suivez-nous :

accueil
Élevages > Bovins lait > Un champion Normand débarque au Printemps
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Bovins lait - 28-03-2014 - Rémi Hagel

Un champion Normand débarque au Printemps

PRINTEMPS DES GENISSES

Pour la première année, la race Normande sera présente à l'open show qui se tient ce week-end à Château-Gontier. Installé depuis deux ans, Hervé Legay y célébrera pourtant… 20 ans de concours !

Hervé Legay emmène quatre génisses à Château-Gontier.

Hervé Legay emmène quatre génisses à Château-Gontier.


"Je venais de m'installer au 1er février 2012. Quelques semaines après, Edolie a remporté le prix de Championne jeune au Salon de l'agriculture !” Et pour rendre l'histoire encore plus belle, Edolie se trouvait être une descendante de Dolie, la première vache de l'élevage familial à avoir gagné un prix, au départemental de 1996. Ainsi, sa première vache championne est issue de la première vache championne de ses parents.

Hervé Legay n'est installé que depuis deux ans, mais il fêtera cette année ses vingt ans de concours ! “Mes parents ont commencé les concours à la Madeleine en juillet 1994.” 


Depuis lors, ils n'ont plus arrêté, pris au jeu. “J'ai toujours aimé l'ambiance, la préparation des animaux. On a toujours tondu les vaches pour les présentations, même si à cette époque, ce n'était pas dans les habitudes. On avait une tondeuse manuelle… Aujourd'hui, on ne le referait pas” sourit-il. L'élevage a emporté quelques belles victoires. Avant Edolie, il y avait eu Azotée, en 2008, prix de championnat jeune et meilleure mamelle jeune au Sia. La même année, Vinastie emportait le prix de championnat départemental. Utesse, également, a marqué l'élevage : Poulidor au Space trois années de suite, elle a fini par emporter un premier prix de section.


Les éleveurs face à leur choix


Eleveur à Chevaigné-du-Maine dans le Nord-Mayenne, Hervé Legay va participer au Printemps des génisses pour la première fois, comme tous ses collègues éleveurs Normands, d'ailleurs. Il a hâte de découvrir l'ambiance de l'open show : “C'est une inscription libre. C'est motivant car cela place les éleveurs face à leur choix.” C'est aussi l'occasion de “rencontrer des éleveurs d'ailleurs” : les 23 inscrits viennent de toute la région, mais aussi du Calvados et de la Manche (l'Ille-et-Vilaine et l'Orne sont concernés par des concours départementaux).


Monsieur le juge


Passionné de concours, Hervé Legay s'est également trouvé une passion pour le jugement. Le déclic, ça a été le concours de pointage d'animaux pour les jeunes, en 2003. Il a représenté la Mayenne à Paris et a terminé 2e. Il a enchaîné en suivant une formation pour devenir juge de concours. En 2011, il a officié comme juge suppléant au Sia. “Mon rôle consistait à présélectionner les meilleures mamelles. Quand on est juge, le plaisir est de classer les animaux qui nous plaisent, qui se rapprochent des objectifs de son exploitation.” En l'occurrence, pour lui, la priorité reste que “la vache fasse du lait et qu'elle produise assez longtemps”, avec donc une bonne mamelle et de bons aplombs. Son troupeau de 40 VL produit en moyenne 7 200 kg bruts, à 36 de TP et 44 de TB. Avant les concours, la rentabilité de l'exploitation reste la priorité. Le jeune éleveur pratique le vêlage précoce à 23-26 mois. “On y gagne en production et en qualité de mamelle, et on économise sur le coût alimentaire.” A moyen terme, il espère aussi pouvoir vendre des génisses, dans le cadre de la charte génisses promue par l'OS.


Rémi Hagel




Signaler un abus

Catégories : Salons Mayenne

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services