• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > La chute des projets d’installations
en porc se poursuit, et inquiète
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 07-02-2014

La chute des projets d’installations
en porc se poursuit, et inquiète

Bilan //// Chaque année, l'assemblée générale du Comité professionnel à l'installation de la Mayenne permet de dresser un panorama, avec ses plus et ses moins. La baisse des projets en porcs inquiète.

Hauts et bas. 
On a vu un peu moins de jeunes au Point info installation (151 rendez-vous en 2013, contre 165 en 2012). En revanche, ils ont été plus nombreux à suivre les Plans de professionnalisation personnalisés (PPP) : 126 en PPP validés, contre 112 en 2012. Ces parcours préalables à l'installation récoltent les éloges des stagiaires (97 % de satisfaction). Au final, on a compté 116 installations aidées en 2013, et “on espère faire aussi bien en 2014”, commente le président Benoît Faucon. Petit bémol, au vu des porteurs de projets de 2012, on aurait pu espérer un peu plus d'installations. “Certains rencontrent des difficultés liées à la pression foncière et à la faisabilité économique du projet” relève le CPI (comité professionnel à l’installation). 

Les tendances. 
Les projets avec une production laitière restent la norme (99). Ceux avec de la volaille se portent bien (27 en 2013, contre 24 en 2012 et 10 en 2010). Les ateliers porcins, eux, poursuivent leur chute inquiétante : quatre en 2013 contre douze en 2012. “C'est une catastrophe” regrette Benoît Faucon. “Nous avons proposé une DJA revalorisée pour les installations en porcs et viande bovine. Elle est sous-utilisée.” La faute à un contexte répulsif : le coût des matières premières est élevé, le prix du foncier aussi. Pourtant, “le seul avenir, c'est d'avoir un lien au sol pour l'autonomie en céréales et pour l'épandage”. Mais là aussi, le contexte environnemental n'aide pas. “On a deux procès en cours sur des porcheries neuves” témoigne Michel Foucher, le président de la Cam. Un constat à mettre en parallèle avec l'arrivée de projets 100 % céréaliers (quatre en 2013, alors qu'il n'y en avait qu'un seul par an avant). Pour les productions diversifiées, on voit réapparaître les caprins, les ovins (3+3), et les lapins (deux) après une année blanche. On dénombre aussi cinq projets équins, trois en maraîchage, trois en veaux de boucherie... L'installation en société se fait très peu entre tiers, mais surtout dans le cadre de Gaec familiaux. “Cette tendance ne change pas. Il n'est pas facile de faire évoluer les choses. Mais pour ces Gaec, la question se pose : comment gérer l'avenir, après le départ en retraite des parents ?” souligne la conseillère Isabelle Hayau. 

Motiver pour le PDE collectif. 
Le CPI propose au futur installé d'élaborer seul son Plan de développement de l'exploitation. Seul, mais en groupe, et avec le soutien d'un(e) conseiller(e). Le PDE est le document sur lequel l'administration s'appuie pour valider l'installation et débloquer la Dotation JA. Il doit démontrer la viabilité économique et humaine du projet. Il est réalisé après le parcours PPP, le jeune disposant déjà d'une pré-étude (nécessaire pour obtenir l'accord de la banque). La plupart du temps, celui-ci confie la rédaction du PDE à un prestataire. Pourtant, si le jeune le réalise lui-même, il connaîtra son dossier et gagnera en indépendance. Le travail en groupe pour ce PDE collectif permet l'émulation entre porteurs de projet. En Vendée, 100 des installés procèdent ainsi ; en Mayenne, “il a du mal à décoller”. Une seule session a été réalisée l'an dernier avec quatre stagiaires. 

Rénover la charte. 
“En 2014, nous allons rénover la charte à l’installation.” La liste des aides en faveur de l'installation proposée par chaque OPA (institution, coopérative, etc.) va être répertoriée, dans un catalogue destiné aux jeunes.
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services