• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > Le Crédit agricole annonce la reprise
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 07-02-2014 - Christophe Zapata

Le Crédit agricole annonce la reprise

Banques

En conférence de presse, le président de la caisse de l'Anjou et du Maine, Jean-Louis Roveyaz et Christophe Noël, directeur général, ont annoncé une reprise des investissements sur le deuxième semestre 2013.

Christophe Noël (à gauche), directeur et Jean-Louis Roveyaz, président de la Caisse régionale de Crédit Agricole de l'Anjou et du Maine se félicite d'un début de reprise des investissements en 2013.

Christophe Noël (à gauche), directeur et Jean-Louis Roveyaz, président de la Caisse régionale de Crédit Agricole de l'Anjou et du Maine se félicite d'un début de reprise des investissements en 2013.


Avec des financements octroyés en hausse de 2,2 milliards d’euros, c'est une progression moyenne de 11,8 % en 2013 par rapport à 2012. Le secteur de l'habitat, c'est-à-dire les particuliers, représente 43,1 % des prêts accordés. Le contexte reste difficile même si une reprise a été observée au deuxième semestre. L'agriculture reste un secteur régulier. Les changements de normes alimentent l'activité construction et les renouvellements de matériel sont nécessaires en grandes cultures comme en élevage. “Et on ne peut pas dire que les céréaliers ont davantage investi que les éleveurs” précise Christophe Noël. De plus, sur le secteur des entreprises, les financements sont stables (+1,2 %).

Le siège déménage


La caisse annonce un résultat net social de 112  millions d'euros sur l'année 2013. Un résultat qui sera réinvesti pour la rénovation de 188 points de vente dans les quatre prochaines années. Autre grand projet : le déplacement du siège sarthois -qui est aussi le siège régional Mayenne-Sarthe-Maine-et-Loire- de la rue de Prémartine vers la route de Laval (en face de la patinoire). Deux  hectares de terrain ont déjà été réservés. “Rénover les bâtiments actuels (et surtout les isoler) revenait aussi cher que de construire 7 000  m2 de bureaux neufs, compte tenu de la pente du terrain et de sa localisation en ville” assure Jean-Louis Roveyaz. Le Crédit agricole s'était installé là en 1973, en reprenant le monastère de moines capucins. La chapelle et une partie du cloître avaient été gardées, et le cimetière avait été déplacé. Une nouvelle page se tourne…


Christophe Zapata





Signaler un abus

Catégories : banque

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services