• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > A la chasse aux canards sur les rivières Sarthe et Loir
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 07-02-2014 - Christophe Zapatta

A la chasse aux canards sur les rivières Sarthe et Loir

Loisir //// La chasse au gibier d'eau en barque sur les rivières du domaine public fluvial possède bien des attraits. Selon les espèces, la période de chasse va de la fin du mois d'août au 10 février au plus tard.

Sylvie et Michel Rak chassent sur le Loir

Sylvie et Michel Rak chassent sur le Loir

Comme souvent, la chasse est affaire de passion et Michel Rak, le président de l’Association des chasseurs de gibier d’eau de la Sarthe (ADCGE72) est un vrai passionné. “C’est une chasse qui se pratique par tous les temps surtout quand il fait froid.” Michel Rak pratique la chasse en barque sur les rivières sarthoises. Il y a deux instants privilégiés dans une journée pour chasser le canard : la passée du matin et celle du soir. Le matin, les canards viennent vers l’eau où ils trouvent refuge pendant la journée. Le soir, ils quittent leurs abris pour aller s’alimenter dans les pâtures. Le chasseur a le droit de chasser deux heures avant le lever du soleil et jusqu’à deux heures après son coucher. La chasse consiste à monter en barque en amont et à descendre la rivière le plus discrètement possible, de manière à surprendre les canards cachés dans la végétation près des berges. Plusieurs espèces sont chassables mais la plus abondante, et de loin la plus chassée, est le canard colvert. Mais c’est un gibier qui se mérite. Il faut savoir affronter le froid car “plus il fait froid et plus les canards viennent sur les cours d’eau.” Certaines journées, il peut y en avoir vraiment beaucoup. Aussi la chasse est-elle limitée à cinq colverts par jour et par chasseur dans un maximum de douze oiseaux par chasseur. Oiseaux qui peuvent être “des oies, des vanneaux ou des bécassines, ou peut-être des sarcelles, etc.” indique Michel Rak. Il arrive aussi qu’on chasse sous un soleil de plomb car la période de chasse va de la fin du mois d’août au 31 janvier.


Les silures, ces prédateurs qui peuvent gober des canards adultes


On distingue les canards de surface comme le colvert ou les sarcelles et les canards plongeurs comme le milouin ou le morillon, également chassables mais gustativement nettement moins bons que les premiers. Beaucoup sont des espèces migratrices dont les effectifs varient selon les années. Pour les espèces autochtones, il semble que leurs populations diminuent d’années en années. La prédation des silures en serait une des causes importantes. Ils savent très bien avaler les canetons lorsqu’ils suivent leur mère sur la rivière. Mais plus inattendu et assez effrayant quand on y pense, certains silures ont atteint des tailles telles qu’ils sont capables de gober des canards adultes ! Michel Rak raconte qu’”un adhérent chassant à poste fixe avec des ‘appelants’  sur la rivière, a vu l’un d’eux disparaître soudainement sous l’eau puis reparaître peu après... mais il lui manquait une patte. Le canard a sans doute été avalé, puis relâché parce qu’il était attaché”.


Regroupés en association


L’Association des chasseurs de gibier d’eau de la Sarthe a été créée en 1989. Auparavant chacun se débrouillait indépendamment pour pouvoir chasser sur les rivières du domaine public. Mais pour lutter contre les exploitations abusives lors des adjudications sur le domaine public fluvial, des chasseurs se sont regroupés. A ce jour, l’Association gère la chasse au gibier d’eau sur la totalité du domaine public fluvial du département de la Sarthe, soit 130 km de rivière répartis en dix lots sur le Loir et sept lots sur la Sarthe aval (en aval du Mans) et elle regroupe 130 chasseurs, “ce qui n’est pas beaucoup compte tenu que le nombre de jours chassés par adhérents est très variable et parfois très faible.” La chasse au gibier d’eau sur le domaine public se pratique uniquement en barque, trois jours par semaine les lundis, jeudis et samedis de l’ouverture du gibier d’eau (le 21 août) à l’ouverture générale (le 29 septembre en 2013) puis tous les jours jusqu’au 31 janvier.


Découvrir la chasse au gibier d’eau


Si vous êtes chasseur passionné et ne connaissez pas encore la chasse au gibier d’eau dans la Sarthe, l’ADCGE 72 vous propose un territoire sur les rivières Sarthe et Loir pour une cotisation à l’année de 85 euros et 60 euros pour les jeunes chasseurs. Contact : ADCGE 72, Michel Rak au 02 43 56 95 00.

Signaler un abus

Catégories : hors champ

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services