• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > France > Sodiaal veut défendre le mutualisme 
à l’international
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

France - 17-01-2014 - Frédéric Gérard

Sodiaal veut défendre le mutualisme 
à l’international

COOPERATIVE

Le 8 janvier, Sodiaal a officiellement changé de catégorie, en devenant le quatrième opérateur européen dans le secteur laitier. Une nouvelle page se tourne, qui coïncide avec un changement de président, François Iches laissant la place à Damien Lacombe. Il est le fils de Raymond Lacombe, leader paysan, président de la FNSEA de 1986 à 1992.


Avec notamment l'absorption de la coopérative toulousaine 3A, Sodiaal va collecter plus de 20 % de la production française, soit 4,6 milliards de litres de lait, sur 71 départements. Si des économies d'échelle sont attendues, à hauteur de 7 millions d'euros, la nouvelle organisation devra encore se roder. De plus, la coopérative étoffe sa présence dans des bassins en déprise laitière, dans le Sud-Ouest et le Massif-Central. 


Le nouveau président assure que son entreprise maintiendra le principe de mutualisme. “Les volumes seront gérés de la même manière au nord comme au sud, chez les plus petits comme chez les gros. Nous devons accompagner nos adhérents où qu'ils soient, pour maintenir les volumes.” De même, si les tours de séchage avec le partenaire chinois, dont la construction vient d'être lancée près de Carhaix, devraient être approvisionnées par les exploitations bretonnes les plus proches, “il y aura une mutualisation complète de la valorisation”.


Les garanties du Chinois Synutra


Dans un premier temps, la production de poudre de lait infantile devrait en effet générer des revenus non négligeables : en 2013, les importations chinoises de lait en poudre ont en effet bondi de 30 % et devraient représenter, à elles seules, environ 40 % de ces marchés au niveau mondial, cette année. A plus long terme, Damien Lacombe ne montre pas plus de craintes. “Cela nous donne accès à des marchés chinois, garantis par un contrat signé sous droit français. Je pense qu'une entreprise (Synutra) qui investit 90 millions d'euros en Bretagne, et qui est propriétaire des murs, a de toute façon intérêt à ce que son investissement se fasse dans la durée. Et je ne pense pas que beaucoup d'entreprises soient en mesure d'apporter autant de volumes de lait à un instant T.” A terme, 280 millions de litres de lait par an pourront être séchés sur le site finistérien.


Les filiales offrent déjà des débouchés à l'international. Nutribio (lait infantile) et Eurosérum réalisent ainsi respectivement 80 % et 77 % de leur chiffre d'affaires à l'international. Cela représente près de 30 % du chiffre d'affaires global de la coopérative (de 5 milliards d'euros). Sodiaal développe également une stratégie pour vendre son lait et ses fromages à l'étranger. Elle ouvre des bureaux en Chine, à Singapour et en Russie. En Chine, des magasins Candia sont créés.


Ces nouveaux marchés répondent à une volonté de maintenir, de façon pérenne, la production laitière sur l'ensemble du territoire français, explique la coopérative. Qui prévoit “une zone de turbulences”, en 2015-2016, avec l'abolition des quotas. Mais Sodiaal se dit ainsi prête à affronter les concurrents d'Europe du Nord et les marchés mondiaux.


Le Lude, “une nécessité”


En 2014, aucun nouveau rachat ne semble envisagé, ni aucune nouvelle fermeture d'usines, parmi les 70 sites que compte aujourd'hui l'entreprise. “En 2013, nous avons réalisé de gros efforts chez Candia, avec trois fermetures de sites (dont Le Lude, en Sarthe), et de gros investissements (60 millions d'euros)”, rappelle Damien Lacombe. Une nécessité, insiste l'éleveur aveyronnais, pour rendre les autres sites Candia “eurocompatibles”.


Frédéric Gérard



Signaler un abus

Catégories : Production laitière

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services