• Suivez-nous :

accueil
Sarthe > Le bois énergie pour sécher les récoltes
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Sarthe - 17-01-2014 - Christophe Zapata

Le bois énergie pour sécher les récoltes

ENERGIE

Le Gaec de la Fosse s'est équipé d'un séchoir à maïs qui utilise le bois comme source d'énergie. Le choix d'une énergie renouvelable justifie l'aide financière du conseil général ainsi que l'accompagnement par le Relais bois énergie Sarthe.

Le Gaec de la Fosse à Montmirail s'est équipé d'un séchoir à maïs dont l'énergie est le bois déchiqueté récolté sur l’exploitation. Silo et local du générateur à droite et séchoir à gauche sur la photo.

Le Gaec de la Fosse à Montmirail s'est équipé d'un séchoir à maïs dont l'énergie est le bois déchiqueté récolté sur l’exploitation. Silo et local du générateur à droite et séchoir à gauche sur la photo.



Le séchage des grains récoltés a un coût que l'organisme stockeur répercute toujours. Au Gaec de la Fosse à Montmirail, on a évalué le coût de séchage du maïs-grain à plus de 30 euros/t en moyenne. Le sécher à la ferme dans les conditions envisagées (séchoir horizontal à air chaud et générateur à bois déchiqueté) reviendrait à 26  euros/t. Le dispositif a donc été installé en 2012. Les conditions de récolte, particulièrement humides de cette année-là, ont accéléré la rentabilité du projet. Mais le séchoir permet aussi de sécher le foin récolté en balles rondes au printemps. Cela permet de le rentrer avant dessiccation complète, moyennant une densité réduite. Les bottes sont retournées à la mi-journée et le séchage complet se fait dans la journée. Cela améliore nettement la qualité du fourrage et les animaux ne s'y trompent pas. La sécurisation de la qualité du fourrage pourrait d'ailleurs déboucher sur l'arrêt de la production du maïs-ensilage. Enfin dernier élément de rentabilité de l'installation, le bois déchiqueté est produit à partir des seules ressources de l'exploitation et il alimente les chaudières des trois maisons d'habitation des associés du Gaec.


Un investissement 
de 35 000  euros


Le silo de séchage a été maçonné entièrement par les associés du Gaec, en disposant au sol les gaines (ou caniveau) de séchage dans la dalle. Sa capacité est de 60 t de maïs sec. Le générateur d'air chaud (marque Mabre) d'une puissance de 720 kW a été installé par la société Agriconsult à Darois (Côte-d’Or). Le dispositif comprend également un local pour le générateur, un silo de bois déchiqueté à proximité du générateur pour l'alimenter et un hangar de stockage et de séchage des plaquettes de bois pour l'année. Le bois est récolté par le Gaec, déchiqueté en prestation par la Cuma La Cigale, et mis à sécher sous hangar pour l'automne suivant. Ce bois alimente le générateur ainsi que les chaudières des habitations. L'ensemble des travaux et le matériel utilisé se montent à 82 000 euros. Le Gaec a reçu une aide au titre du Plan de performance énergétique à hauteur de 43 % du prix du générateur, soit 24 725 euros. Les travaux ayant été en grande partie réalisés par le Gaec, le coût final de l'ensemble ne représente “plus que” 35 000  euros. Enfin, l'énergie consommée (bois déchiqueté et électricité) revient à 4 100  euros par an.


Christophe Zapata


Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services