• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > Autour du projet Oudon Biogaz, chacun choisit sa posture
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 17-01-2014 - Frédéric Gérard

Autour du projet Oudon Biogaz, chacun choisit sa posture

METHANISATION


Autour de Craon, le projet Oudon biogaz, porté par 85 exploitations agricoles, suscite enthousiasme ou inquiétudes. La dimension de ce projet de méthanisation (équivalente à la production de 3 MW électriques) est notamment montrée du doigt. “Le manque d’informations” aussi.


Un comité local de suivi


Pour désamorcer cette opposition qui enfle, Oudon Biogaz veut mettre en place un comité de suivi local. Sont invités élus et services techniques des collectivités, l’Ademe, la sous-préfecture, des organisations agricoles telles que la chambre d’Agriculture et la Confédération paysanne, ou encore des associations environnementales (MNE, FE53, etc.), de consommateurs (UFC Que-Choisir, etc.) ou de riverains (Adtec). La première réunion est annoncée pour le 24 janvier. “Les thématiques de travail seront décidées en groupe”, assure Olivier Belseur directeur de la SAS Oudon Biogaz.


L’opposition en marche


L’Adtec participera à la première réunion de ce comité, indique le vice-président de l’association, Emmanuel Doineau. “On verra ce qui s’y dit.” Mais elle reste farouchement opposée au projet Oudon Biogaz qu’elle juge “disproportionné et sans garanties sanitaires”.

L’Adtec, qui revendique désormais 230 membres, appelle d’ailleurs à une grande marche à travers Craon, samedi, à partir de 14 h 30.


La FDSEA favorable


La FDSEA se dit favorable. Son conseil d’administration a arrêté une position syndicale sur les profils de projets de méthanisation à défendre. “Les projets doivent être portés dès le départ par les agriculteurs, qui doivent détenir au minimum 50 % du capital. Les projets doivent être adaptés aux ressources locales, avec au moins 90 % de déjections animales.”


Ce qui signifie que la fédé n’apportera ni son soutien au deuxième projet de Craon, porté par France Biogaz et adossé à l’abattoir Sara, ni au projet de Naskéo, à Château-Gontier.


Frédéric Gérard



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services