• Suivez-nous :

accueil
Loire-Atlantique > Une filière locale pour les chaufferies bois des piscines d’Erdre et Gesvres
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Loire-Atlantique - 10-01-2014 - Antoine Humeau

Une filière locale pour les chaufferies bois des piscines d’Erdre et Gesvres

RESSOURCE

Chauffer les deux équipements aquatiques de la communauté de communes Erdre et Gesvres (Nort-sur-Erdre) avec du bois issu du bocage est le défi les élus communautaires, les organisations agricoles et les agriculteurs du secteur.

Pour Nicolas Hazard (micro en main), l'organisation des chantiers est importante pour éviter les pertes de temps qui entraîneraient des coûts supplémentaires pour l'agriculteur.

Pour Nicolas Hazard (micro en main), l'organisation des chantiers est importante pour éviter les pertes de temps qui entraîneraient des coûts supplémentaires pour l'agriculteur.


A Nort-sur-Erdre, les bassins d'Ardea ouvriront leurs portes l'été prochain et un second équipement aquatique est programmé sur le territoire de la CCEG (Communauté de communes Erdre et Gesvres), qui rassemble 12 communes pour 55 000 habitants (dont 9 000 scolaires), sur un territoire de 500 km2 au nord de Nantes. La communauté de communes attache un soin particulier à la gestion de l'énergie, point sensible de ce genre d'équipement de loisirs. Ils ont opté pour un système de chauffage à énergie renouvelable, avec la mise en place de chaufferies bois, qui couvriront plus de 80 % des besoins énergétiques des bâtiments. 1 400 tonnes de bois plaquettes seront nécessaires pour les alimenter.


Un large partenariat


Afin de construire une filière bois énergie pérenne, la CCEG a mobilisé de nombreux acteurs : SCIC Bois-énergie 44, chambre d'Agriculture, Union des Cuma et Civam Défis. Leur objectif est de fédérer les agriculteurs en leur montrant les potentialités de leurs haies. “On espère que la SCIC Bois énergie 44 emportera le marché, qui répond au code des marchés publics” précise Albert Frémont, vice-président de la CCEG.


Les plaquettes seront entreposées sur des plates-formes de stockage : quatre au maximum. “L'idée est de jouer la carte de la proximité en permettant à tout agriculteur d'en avoir une à 20  km maximum de son exploitation” poursuit le maire de Casson.


Il y a quelques semaines, avec le soutien de la CCEG et du syndicat mixte Edenn, les partenaires ont proposé une demi-journée de démonstrations sur les étapes de la production de bois déchiqueté : de la haie jusqu'à la commercialisation du bois. Cinquante agriculteurs du secteur avaient répondu à l'invitation.


“Les démonstrations sont les points forts de ce genre de rendez-vous. Elles permettent aux agriculteurs de prendre du recul par rapport à leur propre approche de la ressource et des débouchés et de découvrir les moyens qui peuvent faciliter leur engagement dans une filière de valorisation locale en énergie du bois issu de leurs haies”, explique Lydia Boudon, de l’Union des Cuma.


Le calcul du potentiel bois du territoire


Une étude a été menée en 2011 sur huit échantillons représentatifs du bocage. 225  km de haies ont été recensés, ce qui représente environ 664 tonnes de bois exploitables par an. “Ces chiffres permettent d'estimer la ressource en bois exploitable sur l'ensemble du territoire à environ 10 450 t par an en assurant une rotation suffisante entre chaque taille de haie” poursuit Albert Frémont. D'où la mise en place d'un plan de gestion pérenne du bocage pour évaluer le volume de bois disponible annuellement et planifier les travaux nécessaires sur quinze ans pour une gestion durable du linéaire de haies.


“Le bois déchiqueté serait acheté 57  €/tonne à l'agriculteur, rendu sur la plate-forme de stockage” précise Nicolas Hazard, chargé de mission à la SCIC. “Les ramiers doivent être bien faits et il ne faut pas laisser de feuilles. La déchiqueteuse fait alors son travail dans de bonnes conditions. Il faut éviter les pertes de temps, qui seraient facturées à l'agriculteur.”


Antoine Humeau





Signaler un abus

Catégories : Energie

Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services