• Suivez-nous :

accueil
Mayenne > “Avec le drive fermier, le consommateur peut commander de chez lui”
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Mayenne - 06-12-2013 - Rémi Hagel

“Avec le drive fermier, le consommateur peut commander de chez lui”

Champ libre

Isabelle Royer est présidente du réseau Bienvenue à la ferme 53, et de l’association Drive fermier 53, élue à la chambre d’Agriculture de la Mayenne.

Isabelle Royer est  présidente du réseau Bienvenue à la ferme 53, et de l’association Drive fermier 53, élue à la chambre d’Agriculture de la Mayenne.

Isabelle Royer est présidente du réseau Bienvenue à la ferme 53, et de l’association Drive fermier 53, élue à la chambre d’Agriculture de la Mayenne.


Bienvenue à la ferme et la chambre d’Agriculture de la Mayenne initient un drive fermier. De quoi s’agit-il ?

Le drive fermier est un site Internet qui met en relation les producteurs et les consommateurs. Nous sommes seize producteurs fermiers du réseau Bienvenue à la ferme. Nous proposons nos produits à la vente, et le consommateur, qui se sera inscrit au préalable, peut commander ce qu’il souhaite, sans minimum imposé. S’il veut seulement un rôti de porc ou deux kilos de pommes, c’est possible. En une seule commande, il a accès aux différents produits mayennais. Il peut composer son panier. Il règle en ligne et ensuite, il vient chercher sa commande à la Maison des agriculteurs, le jeudi, entre 16 h 30 et 18 h 30.


Comment vous est venue l’idée ?

Avec les producteurs du réseau Bienvenue à la ferme, nous réfléchissions à proposer des commandes groupées aux salariés de la chambre d’agriculture et des organisations autour. Il y avait un potentiel de clients. L’idée faisait son chemin quand l’APCA (Assemblée permanente des chambres d’Agriculture) a créé le logiciel, et déposé l’appellation Drive fermier. Finalement, cela répondait à nos attentes. Aujourd’hui, il existe des drive fermiers en Gironde, dans le Jura, dans le Tarn-et-Garonne et dans la baie du Mont Saint-Michel (1).


Que va vous apporter le drive par rapport aux modes de commercialisation habituels ?

Si je prends notre exemple personnel, nous vendons nos foies gras à la ferme et sur les marchés. Mais nous proposons un produit saisonnier, on ne peut pas être présent toute l’année sur les marchés. Et, la gestion des stocks est compliquée. Pourtant, notre clientèle est essentiellement mayennaise, surtout lavalloise. On ressent la nécessité d’un lieu de dépôt-vente à Laval parce que c’est compliqué pour le consommateur de se déplacer jusque chez nous (à Quelaines Saint-Gault) pour un pot de rillettes de canard, et inversement, on ne va pas se déplacer à Laval que pour cela. Et sur la ferme, ce n’est pas non plus évident d’être disponible constamment pour accueillir les gens. Enfin, l’expédition de petits volumes n’est pas gérable, surtout pour ceux qui vendent des produits frais.

Avec le drive fermier, on a le temps de préparer la commande. En particulier, ceux qui abattent du porc peuvent le faire le lundi et être prêt le jeudi. De l’autre côté, on simplifie la vie du consommateur, on se met à la portée de son rythme. Il peut commander de chez lui ou pendant sa pause au bureau. C’est un outil moderne, dans l’ère du temps (2).


Rémi Hagel

Pour en savoir plus

http://www.drive-fermier.fr/53/


(1) Le premier drive fermier a vu le jour en Gironde en octobre 2012. Au vu de son succès, un second a ouvert en septembre dernier.

(2) Le drive n’est ouvert qu’aux producteurs de Bienvenue à la ferme, ce qui garantit une même charte qualité.



Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services