• Suivez-nous :

accueil
Actualité-Politique > Pays de la Loire > La Poste réduit ses horaires d’été
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Pays de la Loire - 05-08-2002

La Poste réduit ses horaires d’été

La commune de Gennes sur Glaize sera privée de son agence postale pendant une semaine en juillet et deux semaines en août.«Je suis surpris de l’apprendre par la radio», répond Michel Giraud, maire de la commune, «je n’ai pas eu d’informations de la part de la Poste. Maintenant, il est difficile de prendre position quand on ne connaît pas le pourquoi de cette fermeture. Pour le moment, je n’ai pas eu de plaintes de la part de mes administrés».
Inquiétude à la CGT
La Direction départementale de la Poste, entre juin et septembre, mais surtout en juillet et août, réorganise ses services « en concertation avec les élus. Nous ne prenons pas de mesure arbitraire», commente Arlette Piron, chargée de communication à la direction. Sauf que ...du côté de la CGT on s’inquiète et on brandit le sacro-saint«maintien du service public à tout prix». Pour Raymond Hautbois, secrétaire départemental au syndicat, «nous constatons que les bureaux sont de plus en plus souvent fermés. Si on s’habitue à fermer des bureaux, c’est pour gagner des emplois». La direction se défend de vouloir faire des «gains de productivité»
S’adapter à la fréquentation estivale
«Nous faisons des aménagements pour nous adapter à la fréquentation estivale et tenir compte des congés de nos employés», insiste Arlette Piron, « nous sommes une entreprise nous devons équilibrer nos comptes». Quand la direction parle d’adaptation, la CGT dénonce une politique de non-remplacement. «Ils veulent réduire les moyens l’été. Ce qui est terrible, c’est qu’ils n’ont pas de politique de remplacement». 29 points de contacts seraient concernés sur 135. «Nous n’avons pas de politique de fermeture de bureau de poste au delà d’une semaine», nuance Arlette Piron. «C’est différent en ce qui concerne les agences postales qui, dans le meilleur des cas, voient leurs horaires réaménagés ou, dans le pire des cas, leurs locaux fermés. Par rapport à 2001, c’est plutôt semblable». Raymond Hautbois tend à vouloir démonter le contraire, « en 2001, nous avions 94 demi- journées de fermeture en comptant les agences postales, en 2002, on est à 159 demi-journées hors agences postales soit une augmentation de 70%».
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services