• Suivez-nous :

accueil
Cultures > Herbe > Un peu de pluie pour la pousse
Mon panier :
0 article(s)

50 n° par an

METEO

Pub Rectangulaire défaut
A+
A-

Herbe - 27-06-2001

Un peu de pluie pour la pousse

La pousse de l’herbe observée sur la période du 12 au 19 juin est en moyenne de 45 Kg M.S./ha/jour. Deux exploitations n’ont pas fait l’objet du suivi cette semaine en raison d’un arrêt de la croissance en terres séchantes (Bazouges) ou d’un nombre insuffisant de parcelles pour assurer les mesures (Laval).
Des variations apparaissent entre les exploitations en lien principalement avec l’état de réserve en eau des sols et les conditions de pâturage antérieures de certaines parcelles.
Les conditions orageuses de la semaine passée ont apporté quelques précipitations un peu partout sur le département en quantité très variable (de 15 à 35 mm suivant les sites). Celles-ci devraient être favorables à une légère relance de la pousse principalement dans le Nord (si les conditions météo ne redeviennent pas trop chaudes et sèches).

En prairies séchantes, nettoyer sans sur-pâturer

Dans le sud du département, en sol séchant et avec peu de surface par animal, la ration est désormais complémentée avec de l’ensilage de maïs. Dans les prairies séchantes, il est important de bien faire nettoyer ces parcelles sans toutefois surpâturer pour ne pas compromettre la repousse d’automne. Viser une hauteur sortie de 5 à 6 cm (talon).

Prolonger le pâturage au Nord

Dans le nord du département et en terres profondes, les pluies de la semaine passée devraient permettre de reconstituer des jours d’avance au pâturage.
Toutefois, si les températures étaient à nouveau limitantes pour la croissance, plusieurs solutions peuvent être envisagées pour prolonger le pâturage :
- Dans la rotation, faire pâturer en priorité, les ray-grass anglais pur ou pauvre en trèfle blanc, les prairies séchantes afin de conserver un intervalle de repousse suffisamment long sur les parcelles bien fournies en trèfle ou les parcelles les plus profondes. Ce sont ces dernières qui ont la meilleure capacité à continuer à pousser.
- Moduler la distribution de fourrages conservés par rapport à la disponibilité en herbe afin de bien faire raser vos parcelles et avoir des temps de repousse suffisant si la croissance est à nouveau ralentie.
Du côté des vaches allaitantes, avec une offre en herbe peu importante, le sevrage des veaux d’automne est à envisager. Il permettra de décharger les prairies.
Signaler un abus
Partaher par mail

RÉAGISSEZ

Vous devez etre identifié pour réagir à cette élément.

Si vous n'avez pas de compte vous pouvez vous inscrire ici

Adresse mail :
Mot de passe :
VALIDER
Pub Carré défaut
Innovations Performances Services